Présentation

UMA – Urban Move Academy – est un projet pédagogique et artistique. Une école, un espace de création et un lieu d’exploration, UMA s’inscrit dans la mouvance des cultures urbaines actuelles et plus particulièrement dans leurs formes performatives que sont le ride, le parkour et la danse. 

UMA associe en un lieu unique l’enseignement des arts du mouvement et du déplacement en interaction avec les arts digitaux et visuels. UMA invente un projet d’un genre nouveau, en réponse aux aspirations et aux pratiques de la jeunesse.

Ouverte sur le monde, UMA stimule la créativité, cultive la curiosité et puise dans la pluralité des langages et l’interculturalité pour offrir un environnement d’apprentissage et de partage privilégié et exigeant. Un pied dans l’enseignement et un autre dans le monde professionnel, UMA est un tremplin pour des jeunes passionnés qui ont la possibilité d’exprimer leur identité et de concrétiser leur potentiel. 

UMA propose un nuancier complet d’activités pédagogiques et culturelles autour des cultures urbaines, au sein d’un espace d’expression unique à Genève. 

UMA, c’est l’expérience de 8 années de partage avec de jeunes artistes et sportifs urbains, de mise en valeur de l’altérité. Un laboratoire où la créativité se pense, s’expérimente et se vit autrement, loin des sentiers battus. Une école qui est celle de l’innovation, des sens et du sens, de l’émancipation et de la confiance.

La jeunesse est le moment des essais, des apprentissages et de tous les possibles. Elle a besoin d’être écoutée et accompagnée pour répondre à ses doutes, ses questions liées à son avenir et à son projet futur. La transmission de l’art est un défi qui constitue une immense opportunité s’il permet d’aborder la pédagogie en tant qu’activité créative et non comme la transmission d’un savoir établi. C’est donc pour et à partir de la création artistique, en résonance avec les enjeux et les innovations du monde professionnel, que les jeunes élèves, les enseignants et artistes invités font vivre UMA et nourrissent son activité de la diversité de leur talent, de leurs expériences et de leurs esthétiques.

Les formations, les workshops, les master classes, les performances et spectacles proposés par UMA sont autant de matière à mettre en partage afin que la création artistique profite à tous.

Bienvenue à UMA !

Nicolas Musin

Pédagogie

À la pointe des méthodes d’enseignement les plus actuelles, la démarche pédagogique et l’univers artistique d’UMA s’appuient sur les valeurs qui fondent les cultures urbaines : la liberté, l’exploration, la prise de risque, la transgression de l’interdit ou encore la transformation.

Expérimenter ces notions de manière maîtrisée et accompagnée et découvrir en même temps leur interprétation artistique sont des éléments constitutifs de la pédagogie proposée à UMA. L’école s’engage ainsi dans un projet d’éducation artistique globale qui prend en compte la spécificité de la création urbaine dès les premiers apprentissages et tout au long de ceux-ci. L’objectif de l’enseignement est de développer des compétences techniques et artistiques et de favoriser la transversalité. 

La démarche pédagogique – positive et inclusive – encourage et révèle les singularités individuelles, tout en valorisant le collectif. Chacun à son rythme découvre son expression artistique personnelle et construit son parcours d’enseignement, en acquérant parallèlement les fondamentaux de l’esprit et de la vie d’une troupe.

Accès à la culture

UMA accorde une place particulière à l’éducation artistique et culturelle, vecteur d’égalité des chances et d’intégration sociale.  

Parce qu’il crée une ouverture à soi et aux autres, nous considérons l’art comme une nécessité. Nous pensons que chaque individu, quel que soit son milieu social et ses origines, devrait se sentir à sa place dans un théâtre ou un musée et que donner à la jeune génération l’espace et les moyens de s’épanouir, c’est aussi lui permettre de développer une conscience citoyenne. UMA propose de vivre une expérience qui favorise et cultive la créativité, la confiance en soi, l’implication individuelle et collective, l’ouverture et la tolérance, l’esprit d’initiative, l’engagement civique et le sentiment d’appartenance.

Grâce à la diversité des actions mises en place, UMA s’emploie au rayonnement auprès de populations larges et diversifiées de toutes les formes de création urbaine ainsi qu’au développement des connaissances en arts et sports urbains. Tout au long de l’année, UMA propose un programme d’activités et des synergies artistiques reflétant son désir d’ouverture : 

  • Des rendez-vous réguliers avec le public : portes ouvertes, performances et conférences ; 
  • Des workshops et master classes ouvertes à tous ;
  • Des médiations scolaires dans les écoles locales.

Équipe

Équipe de direction

Nicolas Musin a débuté sa carrière au Ballet de l’Opéra de Paris avant d’intégrer en tant que soliste principal les Ballets de Monte-Carlo et le Ballet de Hambourg – John Neumeier. Parallèlement, il a créé de nombreuses pièces chorégraphiques produites à travers le monde. En 2000 il a fondé sa propre compagnie de danse à Vienne, qu’il a dirigé et fait tourner pendant plus de 10 ans, tout en multipliant les collaborations et expérimentations dans d’autres champs créatifs tels que la mode, le design ou l’architecture.

Établi à Genève, il a collaboré avec le Flux Laboratory et la HEAD avant de cofonder La compagnie Urbaine en 2014 et d’en devenir le directeur artistique. Le spectacle ZUP, expérience zéro de cette rencontre des arts et sports urbains, a vu le jour en 2017 sur le skatepark de Plainpalais et aboutit sur de nouvelles créations dans le cadre des JOJ Lausanne 2020 ou encore au TNP-Villeurbanne en 2021. 

Pur produit d’une éducation chorégraphique parfaitement classique, Nicolas Musin n’a cessé de chercher d’autres voies d’expression car pour lui le champ chorégraphique dépasse celui de la danse. La transversalité est un élément essentiel dans la construction de ses projets pédagogiques et spectacles. 

Chargée administrative : Carole Bruhin

Assistante de direction – production artistique : Stéphanie Cavallero
secretariat@urbanmoveacademy.ch

Assistante de direction – coordination technique : Sabrina Nessi

Équipe pédagogique

Les professeurs qui composent l’équipe pédagogique sont pour la plupart des artistes et des performers en activité, de notoriété nationale et internationale. 

Des intervenants et des invités viennent compléter cette équipe à l’occasion des workshops, master classes, conférences et parcours créatifs proposés tout au long de l’année.


Ride

Coordination et enseignement Skate :

1988 Découverte du Skateboard et des premiers tricks
1990 Premiers sponsors Skateboard
1990-1993 Apprentissage employé de commerce (obtention CFC)
1994-1996 Moniteur Snowboard et Skateboard au ‘’Fruitastic Snowcamp’’ / Moniteur Skateboard au camp. Hiver / Conception et maintenance du snowpark Diablerets
1997-2000 Moniteur snowboard-ski à l’école suisse de ski Diablerets

1995-2010 Skateboarder professionnel (Sponsors: Quiksilver / Vans / 242 / Oakley / Donuts / Independent)
Quelques résultats : 1er à de nombreux contests nationaux et européens / 1er Wangl Tangl en 2012 / 6ème Worldcup Rome et Prague en 2010 / 2ème au championnat Europe en 2008 et 2009 / 1er Vans of the bowl en 2008
1999-2008 Quiksilver Bowlrider Tour (Démo-juge pour l’épreuve qualificative)
2007, 2008 et 2010 Organisation de contests Skateboard à Lausanne (Quiksilver Bowlrider/ Qualification Europe pour Worldcup bowl / Vans Off the Bowl contest Europe / SSA Final championnat suisse)

2012 Création cours de Skateboard Sport Fac à l’École primaire et secondaire (région Lausannoise)
2012-2022 Moniteur cours Skateboard Sport Fac à l’École primaire et secondaire (région Lausannoise)
2015-2019 Membre du comité de l’association la Fièvre Skatepark – Lausanne
2019-2022 Président de l’association la Fièvre Skatepar – Lausanne
2020 Rider pour le spectacle BodyCity (JOJ Lausanne)
2010-2022 Technicien de théâtre
1988- …  Skateboarder for Life !

Enseignement Skate :

Chany Jeanguenin est Skateboarder professionnel, master coach de Skateboard, juge de compétitions internationales, producteur d’événements sportifs, photographe ainsi que maître de Kung-fu (ceinture noire deuxième dan et ceinture rouge) et Tai-Chi.  Au cours de sa carrière sportive, il a voyagé dans plus de 30 pays afin de promouvoir ses sponsors successifs à travers des démonstrations, des compétitions et des événements commerciaux. Il a participé à une vingtaine de vidéos d’envergure internationale et a été publié en première page dans les principaux médias du sport comme Transworld Skateboarder, Slap, Thrasher, Big Brother, Skateboard Mag et The Berricks Website. Il a obtenu de nombreux titres de championnat de Skateboard :

  • 2ème place best trick contest Skatepark of Tampa Pro (2001)
  • 1ère place, amateur vert Houston Texas Shut up and skate half- pipe (1993)
  • 1ère place au Europe Amateur Championship, half-pipe Antwerp (1992)
  • 4ème place au World Cup of Pro Munster (1992)
  • 1ère place au classement du championnat Suisse de skateboard en half-pipe, 2ème en mini-rampe et 3ème en street (1991)
  • 1ère place au championnat Suisse de skateboard en half-pipe et 3ème en street (1990)

Depuis 2019, il est entraîneur de Skateboard et Tour Manager à Alaïa Chalet (Crans-Montana).

Enseignement BMX :


Parkour

Coordination et enseignement :

Champion du monde de Chase Tag, Caryl est l’un des plus talentueux athlètes de parkour et free running. En dehors des compétitions internationales, il collabore régulièrement avec Nicolas Musin dans des spectacles pluridisciplinaires. 

Athlète et coach de parkour depuis 10 ans, Maxime a collaboré avec Nicolas Musin dans le cadre de créations pluridisciplinaires.

Enseignement ponctuel :

Profondément impliquée dans le parkour depuis l’âge de 9 ans, elle a notamment remporté 2 championnats du monde en 2021 lors deRed BullAl andaluset la World Cup à Sofia ainsi que plusieurs trophées lors de la fameuse compétitionRed Bull‘Art of Motion’.

· Jeremy Lorsignol

Free runner professionnel, numéro deux mondial et membre de l’équipe de France, Johan Tonnoir est un athlète autant qu’un artiste. Il utilise principalement l’architecture de Paris pour défier les lois de la gravité. Il fait partie de la French Freerun Family* avec Simon Nogueira. 

 *  La Freerun French Family est une équipe d’athlètes professionnels spécialisée dans le parkour. Plus encore qu’une performance physique, la création qu’elle propose développe un langage artistique afin de modifier le regard sur notre environnement quotidien. Créer la surprise, produire des fulgurances poétiques, ces performeurs de la rue interrogent non seulement comment on bâtit les villes, mais comment on y vit ensemble. 


Danse urbaine et contemporaine

Coordination et enseignement :

Dès ses débuts, Imad Nefti apporte un langage poétique et simple à la danse hip-hop, composant des espaces, de la matière et du rythme, au service de l’essence du danseur.

Très tôt il se définit comme un directeur artistique qui organise des expériences humaines pour la communauté hip-hop. Il développe la capacité de diriger des danseurs interprètes et de guider des processus créatifs.

Imad Nefti se démarque en créant sa propre pédagogie selon une structure multidisciplinaire, flexible et ouverte. Elle défie les conventions traditionnelles en utilisant des outils et des techniques brutes, simples, pour exposer la vraie richesse pédagogique du hip-hop.

Enseignants réguliers :

Cédric est un danseur interprète et chorégraphe hybride et pluridisciplinaire. Il est influencé par une multitude de styles de danse et a toujours été passionné par la création et l’exploration du mouvement en dehors des formats et des styles établis. 

Il commence par pratiquer le breakdance, puis l’improvisation avec Imad Nefti à travers les différents styles de danses hip hop. Il continue à se former dans la danse contemporaine et intègre le Ballet Junior de Genève avec lequel il dansera un répertoire varié incluant des pièces de Hofesh Schechter, Wayne Mcgregor, Cindy Van Acker, Alexander Ekman, Stijn Celis, Barak Marshall et Ken Ossola. Il intègre ensuite le Bachelor en Danse Contemporaine à La Manufacture de Lausanne. Il y travaille notamment avec Thomas Hauert, David Zambrano, Deborah Hay, Alejandro Ahmed, Jonathan Burrows, Martin Kilvady, Gabriel Schenker et Mark Lorimer. 

En parallèle à ses études, il collabore régulièrement avec la Cie Tenseï de Rafael Smadja, artiste hip hop avec qui il crée Presk, Domino et Sheol. Il est actuellement interprète dans la pièce NALC de la Cie Champloo. 

Après ses études, il crée la Cie Synergie afin de continuer à produire et diffuser son travail et ses différents projets de collaborations avec d’autres artistes. La compagnie produit différents spectacles et performances de danse contemporaine : Labyrinthum, Krolok, Silva et 116th dream. Il aime travailler avec des musiciens et de la musique live et a travaillé en particulier avec Bruno Dias, Julie Semoroz, Lionel Friedli, Ganesh Geymeier et Christian Weber. Les deux plus grosses productions de sa compagnie Silva et 116th dream ont tourné dans toute la suisse à travers le Fonds des programmateurs de Reso. 

Cédric fait partie du programme YAA! de Pro Helvetia qui soutient les jeunes chorégraphes. Il collabore aussi régulièrement avec Marc Oosterhoff avec qui il crée Palette(s), La caresse des pavés et recherche autour de Palette(s) dans un registre de cirque contemporain. Cédric est également intéressé par la pédagogie et donne ponctuellement des ateliers autour de la danse, de l’improvisation et de la composition. Il a notamment crée trois pièces pour les élèves du Bachelor en danse urbaine et contemporaine à Tanzwerk à Zurich. 

Lorenzo Vayssière dit « Sweet » est un danseur-poète interprète né dans le Val d’Oise, à Eaubonne, où il fait ses débuts à l’âge de 15 ans. Il s’appuie principalement sur le bboying, une pratique commune de laquelle il s’extirpe pour parvenir à la singularité et ainsi atteindre l’épanouissement absolu dans son art. Cela lui vaut le caractère pur de sa danse, basée sur un savoir-faire percutant entre l’appropriation d’états et d’énergies contraires, la qualité d’exécution du mouvement et l’art de le faire respirer ou encore, danser la vie, ses hauts et ses bas avec enthousiasme.

Depuis 2007, il est membre actif du groupe Bad Trip, un des groupes français de danse tous styles confondus les plus atypiques. Il intègre aussi le groupe Sans Limite en 2010, caractérisé par son activisme dans le milieu des battles et dans lequel se confondent des bboys provenant de Paris et Troyes. Toujours dans une recherche de dépassement de soi, Lorenzo rejoint en 2013 la compagnie de danse urbaine / contemporaine Black Sheep, fondée par Saïdo « Darwin » Lehlouh et Johanna Faye. Il dansera ainsi dans la création Wild Cat et plus récemment dans Apaches.

En 2016, il prend part à l’équipe pédagogique Mouvmatik de Philippe « Physs » Almeida où il enseigne le bboying à l’A.I.D. (Académie Internationale de la Danse, Paris). Lorenzo est également avec Cedric « Stylez C » Borges, co-fondateur du mouvement The Art Way.

La créativité de Lorenzo associée à sa forte identité, lui permettent d’être affilié en 2017 à la compagnie Par Terre de Anne Nguyen avec laquelle il participe au processus de création de la pièce Kata et avec qui il a mené diverses actions culturelles.

Enclin à un nouvel élan artistique, il fonde Selected View en 2019 avec Rowdi Legove Lewing : une plateforme qui rassemble des bboys prônant la même vision artistique et allant à la quête de l’état de grâce à travers l’approche de l’inconnu et de la magie du moment présent.

Degen Tesfaldet alias Blood rencontre le Krump à l’âge de 14 ans dans les rues de Genève à travers les fondateurs du mouvement Krump en Suisse, les ‘’Warriorz’’. 

Alors encore étudiant, il est rapidement happé par cette danse urbaine dont il n’avait jusque-là jamais entendu parler. Passionné, il se jette dans le bain et apprend les bases, les codes, le vocabulaire et tout ce qui englobe la culture Krump.
Il intègre la «Warriorz Fam » et fait ses marques parmi certains des meilleures krumpeur d’Europe.

Sa soif et sa curiosité lui permettent très vite d’évoluer et de développer un style qui lui est propre. Reconnue pour sa technique et sa créativité, Degen se démarque et ne cesse d’approfondir son art et sa connaissance. 

 

Né au Cameroun, Colbert est arrivé en Suisse à l’âge de 13 ans. Après avoir pratiqué le hip-hop pendant quelques années, il découvre le Krump à l’âge de 18 ans, une discipline qui va bouleverser sa vie d’artiste.  Très vite, il rejoint les fondateurs du mouvement Krump en Suisse, les ‘Warriorz’. Avec eux, il participe à plusieurs représentations en Suisse, en France, en Allemagne et au Cameroun. Il prend également part à de nombreux tournois de Krump et remporte le premier tournois Krump de Suisse : Krump Game Suisse. En parallèle, il enseigne au Swiss Krump Movement et dans des écoles de danse de divers pays.

Au travers du Krump, il apprend à se connaître, à grandir et à surmonter certaines difficultés de sa vie. Partager son savoir avec d’autres jeunes, suivre leur évolution et leur épanouissement, lui apporte énormément de satisfaction.

 

· Jean-Christy Olembe

Né en 1974 à Parme (IT), il étudie la danse classique, la danse moderne, la contact-dance et l’improvisation à L’Atelier de Danse-Théâtre de Milan au sein de  l’Ecole d’Art Dramatique Paolo Grassi. Lauréat d’une bourse d’études, il intègre ensuite l’École de spécialisation pour Danseurs coordonnée par l’Art/Aterballetto Dance Company de Reggio Emilia. 

Installé à Genève depuis 2002, il s’intéresse particulièrement à l’improvisation dans la création et travaille comme assistant à la chorégraphie au sein de la Compagnie Alias, dont il a été l’un de ses interprètes majeurs pendant 15 ans. Depuis 2013, il est membre de la Cie Prototype Status dirigée par Jasmine Morand, dont il a assumé le rôle de danseur et de médiateur culturel au Dansomètre (Vevey), espace de résidence artistique. 

En 2015 il obtient avec succès le Certificate of Advanced Studies à la formation post-grade du HES-SO de Lausanne en tant que médiateur culturel.  

Il enseigne l’improvisation et la contact-improvisation en forme d’atelier/stage dans le cadre de la formation Bachelor à La Manufacture (Lausanne) et au Edha Formation(Annecy). 

En parallèle, il collabore avec de nombreux chorégraphes et compagnies tels la Cie Estuaire (Nathalie Tacchella), la Cie Sam-Hester (Perrine Valli), Kubilai Khan Investigations et Frank Micheletti 

Son intérêt particulier pour l’improvisation et la performance, ses rencontres avec des artistes clés et des pédagogues,  l’amènent à développer et à questionner de manière permanente sa pratique. 

· Enseignement ponctuel :

Salomon Baneck Asaro naît à Bordeaux en France en 1982 d’un père camerounais et d’une mère sicilienne. Il commence à danser à l’âge de 17 ans en Bretagne et se spécialise dans le poppin, le breacking et dans d’autres danses debout comme le hip hop, la house…

Il suit une formation à l’A.I.D., Paris (Académie Internationale de la Danse) où il apprend la danse classique, le modern jazz, la danse contemporaine… Sa formation est ponctuée de stages avec notamment Poppin’Taco, David Colas, Junior Almeida et Ibrahim–Kafig

Membre des Crews Legion X et de Freemindz, il participe depuis plusieurs années à divers concours internationaux où on le retrouve très souvent en tant que jury ou professeur lors de workshops (hip hop, break, house, expérimental…). Il crée un style particulier tourné vers l’expérimental et gagne plusieurs fois le battle expérimental « Open Your mind », plus gros événement du genre, dont il est jury en 2016.

Lauréat en 2010 du Prix Lagardère pour la création de danse numérique, on le retrouve dans de nombreuses créations où il présente l’étendue de sa palette artistique : hip hop, contemporain, opéra, performances…. Il participe également à de nombreuses créations : The Krash Nights of the Heartbeat Queen & Kaiju de la Cie Shonen, la Cie Pas de Quartier notamment en Guyane et à Paris (Archives Nationales), en 1ère partie d’Alvin Alley au festival des Etés de la Danse à Paris, et Le Chat Perché à l’Opéra de Paris. On a pu aussi le voir dans des comédies musicales telles que Gladiator ou les Dix Commandements. Il intègre la Cie Wang Ramirez avec le spectacle Everyness. 

Salomon apparaît dans des projets très divers comme dans les spectacles de l’artiste Abd Al Malik avec lequel il fait des tournées, ou comme acteur dans le film Break sorti en 2017 où il incarne Wiki.

Danseur original et créatif, il a développé durant son parcours un style unique alliant la danse au sol et debout, qui lui vaut aujourd’hui la réputation d’artiste complet tourné vers l’expérimental. Un artiste « contemporain » ancré dans ses racines hip hop, toujours en recherche de nouveauté.

dailymotion

Link Berthomieux ou Link le Neil est un artiste pluridisciplinaire, danseur, compositeur et sculpteur.

Détenteur du diplôme d’état, il enseigne aujourd’hui à la Manufacture des Arts (Aurillac) et au Centre de formation Pietragalla-Derouault.

Il travaille en qualité d’interprète aux côtés de Vendetta Mathéa, Yaman Okur, Amala Dianor, Brahim Bouchelaghem, Lionel Hun, Julien Derouault et Marie Pierre Pietragalla. À côté de cela, il s’éprouve à l’international dans l’univers du Battle en tant que challenger enseignant et jury.

En 2013 il co-fonde Supreme Legacy crew aux côtés de Mickaël Pecaud et Thibault Fouillant, association initiatrice d’une école de danse et d’une dizaine d’événements de danse urbaine dans la région Auvergne. Le groupe intervient à l’international dans des compétitions et festivals urbains.

La même année il co-fonde Wynkl avec Willy Pierre Joseph. L’association a pour but de créer un lieu d’expérience, d’échange et d’entraînement neutre en vue de mélanger les communautés et styles d’expression corporelles. Wynkl organise des Jams (les célèbres Training parties au 104), des laboratoires et des battles, en accueillant la danse au sens large. Wynkl est à l’origine du festival Disconnected à Paris.

À l’instar de l’esprit sensible de son association, Link lance des modules de conférences appelées « Dance & Mental » basé sur l’observation de l’influences des croyances, des mécanismes et des peurs relatives aux danseurs. En s’appuyant sur son expérience de danseur, il propose des points de vue variés et des méthodes en vue de dénouer des structures mentales biaisées. Ce module a déjà été réalisé en France, Etats-Unis, Lituanie, Hongrie, Suisse, Pologne, Allemagne…

En 2016, Link se lance dans la composition musicale assistée par ordinateur (MAO). Aujourd’hui il compose pour des compagnies de danse, vidéastes et entreprises sous le nom de Linky Larson.

En 2017 la compagnie Le Neil est fondée avec la création Vendetta.

En 2018, Link crée le One Piece Vert Galant, une péniche-auberge écologique où des artistes élisent domicile ou effectuent une résidence passagère. Le bateau dispose d’un studio de danse, d’un espace peinture et ébénisterie aménagés par Link et d’un lieu d’exposition et de ventes d’œuvres des artistes du bateau. 

Né en 1997 en Haute-Savoie, Jerson Diasonama commence à danser en explorant les danses Hip-hop, plus particulièrement le Popping et le Hip-hop freestyle. Artiste et performeur inspiré par son environnement, il explore et apprend de son mouvement au contact de multiples rencontres et voyages notamment en Allemagne, Angleterre, Pays-Bas, Russie, République Tchèque… Liant deux univers, le hip-hop freestyle et la scène, Jerson enrichit son vocabulaire et développe ainsi une gestuelle introspective basée sur une expression corporelle instinctive, organique et explosive.

Sa sensibilité pour le mouvement au-delà des étiquettes l’a mené à collaborer avec divers chorégraphes et pédagogue autodidactes de la scène Hip-hop et contemporaine telle que Imad Nefti, Sébastien Boucher, la compagnie Kh avec Karim Khouader et dernièrement, la compagnie Black Sheep fondée par Johanna Faye et Saïdo Lehlouh. Particulièrement sensible à l’image, Jerson est également photographe. Son esthétique tourne essentiellement autour de la photo documentaire. L’identité, le groupe, la jeunesse et le métissage de culture underground sont ses principales pistes de travail.

En 2017, il crée Essenscorp, un laboratoire d’expérimentation explorant l’esthétisme du mouvement et utilisation du corps par le biais de la danse alliant performance, son, image et mouvement.

Né en France, Mickael Marso Riviere est un chorégraphe multi-primé. Figure majeure du monde de la danse contemporaine et du breakdance depuis 19 ans, il produit et diffuse ses créations originales au Royaume-Uni et à l’étranger.
 Fondateur de la compagnie Decalage, Bboy’s Attic et de Marso Riviere IMG Photography, et membre actif de Breakin’ Crews MDK et de Bronx Boys 1975, il juge, concourt et promeut la culture hip hop sur la scène internationale.

Parmi ses pièces de commande récentes, on remarque T-break présenté au Festival International de danse de Birmingham, Matches avec Guy Nader, et Hokiri pour la compagnie de Carlos Acosta « Acosta Danza », dont la première a eu lieu à La Havane en décembre 2016.
 Pour le théâtre Birmingham Hippodrome, il a organisé le festival B-Side Hip Hop et l’événement conceptuel de danse expérimentale KRE8! (2016-2018). 
Il a co-mis en scène et participé comme interprète au projet du Hippodrome Creative, X-Ray : The Unknown Quantity de Hugh Turvey. Marso est également apparu dans l’édition anniversaire des 100 ans de Vogue pour le spectacle Gravity Fatigue de Hussein Chalayan chorégraphié par Damien Jalet. Il a figuré sur la shortlist du prix « artist of choice » de la fondation Kevin Spacey en 2016 et anime des conférences dans des institutions de premier plan telles que la Rambert School ou The Place à Londres. 
Marso est chorégraphe en résidence à la Royal Academy of Dance dans le cadre du programme « Step into Dance » et a reçu le prix 2019 du programme de Résidences de recherche Choreodrome de The Place.

Rafael découvre la danse hip hop en 1998. Des voyages et workshops auprès des pionniers de cette danse constituent sa première éducation dansée. Son riche parcours d’interprète enrichit et diversifie par la suite son mouvement (Lene Boel, Danemark / Jann Gallois, France / Yann Marussich, Suisse / Olé Khamchanla, France…). En 2013, il fonde la Cie Tenseï, basée à Ferney-Voltaire en France puis en 2018, il fonde la compagnie Champloo basée à Bienne en Suisse. Les deux structures lui permettent de créer des ponts traversant les frontières et les esthétiques.

En tant que professeur, Rafael a développé une pédagogie et des outils de transmission lui permettant de s’adresser autant aux novices qu’aux professionnels du mouvement. Il collabore depuis plus de dix ans avec différentes structures artistiques, scolaires et sociales basées en France et en Suisse.

Depuis 2009, Rafael Smadja organise et programme un festival de la culture hip hop, plus largement axé sur la danse depuis les 5 dernières éditions (Step By Straight de 2009 à 2014, Les Hybrides Hiphopées de 2016 à aujourd’hui).

Née en 1986 à Akita, au Japon. 

Danseuse et chorégraphe, elle croise plusieurs domaines artistiques comme le Hip-Hop, le breakdance, le cirque, la danse contemporaine. 

Dès 1991, elle acquiert 13 années d’expérience comme membre du club de gymnastique rythmique d’Akita. En 2000, elle découvre le breakdance. Avec AERSTIX SIDE (fondé en 2007) et QWEEN OF QWEENZ (auquel elle participe depuis 2010), l’équipe de breakdance dont elle est membre, elle crée le spectacle et remporte plusieurs Battle Shows.
Riche de cette expérience, elle fonde KINETIC ART en 2011. En 2012, elle remporte la compétition internationale de breakdance « Battle of The Year / We B* Girlz ». Kinetic Art est « Festival Mondial du Cirque de Demain », obtention du Prix Arte TV (Paris, France, 2015) et « YOUNG STAGE », Compétition Internationale de Cirque, obtention du Prix Circolo (Bâle, Suisse, 2015). En 2016, elle gagne la compétition internationale de danse urbaine « Juste Debout Experimental » et devient championne du monde. En 2017, elle s’installe en France et en 2020 crée de la compagnie AERSTIX à Annecy. 


Arts martiaux

Enseignant régulier : Chany Jeanguenin


Interdisciplinaire

Coordination et enseignement : Nicolas Musin

Enseignants réguliers : Cédric Gagneur / Naoko Tozawa


Création musicale et vidéo

Enseignement régulier création vidéo : Damien Rossini / Tristan Zumbach

Enseignement régulier création musicale : Baptiste Melileo


Maison des Compagnies / Photo : Corinne Cuendet

Infrastructures

UMA a pris ses quartiers dans La Maison des Compagnies à Meyrin (Genève). Idéalement situé et desservi par les transports en commun, ce centre dédié à la culture est doté d’une infrastructure moderne, modulable et accueillante. La Maison des compagnies offre toutes les prestations nécessaires aux activités pédagogiques et artistiques d’UMA.

Visite virtuelle de la Maison des Compagnies

Rampe

UMA dispose d’une rampe exceptionnelle adaptée à toutes les disciplines de ride : skateboard, BMX, roller et trottinette. Elle est accessible aux élèves d’UMA toute l’année et par tous les temps. Occasionnellement, elle accueille des représentations conçues dans le cadre de projets transdisciplinaires.

Zone Parkour

La salle d’entraînement de parkour a été élaborée sur mesure par des traceurs professionnels afin de garantir la sécurité des usagers et de développer des séries de mouvement qui marient fluidité et efficacité.

Espace création musicale et vidéo

Les cours en création musicale et vidéo sont dispensés par une école partenaire qui met à disposition ses enseignants spécialisés ainsi que du matériel de qualité professionnelle.

À travers la production de petits projets musicaux et audiovisuels, l’équipe de GSDA aidera les étudiants de UMA à développer les connaissances et aptitudes nécessaires pour collaborer avec les industries audiovisuelles, ainsi que pour produire leurs propres projets indépendants. Du développement jusqu’à la post-production, la théorie est tout de suite mise en pratique, en équipes pluridisciplinaires avec les soutiens de GSDA.

www.gsda.ch

Désolé

Ce site internet ne fonctionne pas avec Internet Explorer,
Merci d'utiliser Edge, Firefox or Chrome.


Sorry

This website doesn't work on Internet Explorer,
please use Edge, Firefox or Chrome.